Archives pour novembre, 2010

Ne m’oublie pas … l’UJEB, au Théâtre Saint-Michel

Chant des enfants lors de la visite de l’UJEB

En direct de Bujumbura, le 18 novembre 2010 !

Jacques Haumont et l’équipe d’Energy Assistance sont au Burundi pour électrifier le site.

Jacques est au micro de Pierre Lorand dans « Up to you » sur Classic 21, en direct de Bujumbura!

Écoutez le.

Construction de la menuiserie

2010

Préparation de la soupe

2009

News Flash n°43, novembre 2010

Bien chers amis du Village Imuhira,

Les mois défilent, le projet avance à une vitesse impressionnante et il est grand temps de vous donner des nouvelles.

Tout d’abord, le centre de formation et de production en menuiserie est aujourd’hui bien en place. La construction est bien terminée, les machines sont installées, le bois a été acheté, les premières commandes arrivent déjà et 20 élèves se sont inscrits pour suivre la formation (sous la conduite de nos deux menuisiers formateurs suisses, Guy et Stéphane).

Le site du Village Imuhira a d’ailleurs reçu la visite de l’inspection du Ministère de l’Education Nationale et nous sommes sur le point d’obtenir l’agrément légal : Ecole technique secondaire du Village Imuhira. Nous en sommes fiers! La prochaine étape sera la mise en place de la section en maçonnerie.

Le 16 novembre, après plusieurs reports, l’équipe d’Energy Assistance s’envolera pour le Burundi pour électrifier l’ensemble du site. C’est une étape capitale dans l’évolution de l’ensemble du projet. Nous profitons de l’occasion pour remercier les volontaires engagés dans ce travail.

Le programme d’alphabétisation s’intensifie. En trois années, 800 personnes ont bénéficié de la formation. Pour l’année qui vient, nous prévoyons d’ouvrir 15 nouveaux centres de formation, répartis dans la région, en plus des 8 déjà existants. Pour cette nouvelle année, 493 personnes sont déjà inscrites. Nous travaillons actuellement à la mise en place du suivi de toutes ces personnes déjà formées en vue de leur octroyer une formation intégrale.

En ce qui concerne les autres activités qui se déroulent sur le site, la rentrée scolaire de l’école primaire a bien eu lieu. Aujourd’hui, le nombre d’inscrits à l’école approche les 600 élèves. Ils reçoivent tous un repas à midi. Ces derniers mois ont aussi été marqués par le sauvetage du petit Aloys. Elève à l’école, souffrant de graves problèmes de diabète et sur le point de mourir, il a fallu d’urgence l’emmener à Bujumbura pour qu’il reçoive les soins appropriés. Aujourd’hui il est sauvé mais il doit être suivi de près.

Pour faire face à cette problématique extrêmement difficile à gérer, à savoir le suivi d’enfants vulnérables,  le Village Imuhira a décidé d’engager à plein temps une infirmière en santé communautaire. Dès que son engagement aura été réalisé, nous pourrons mettre sur pied un programme d’action ciblé au profit des nombreux enfants en détresse fréquentant notre école. Nous vous en ferons plus largement rapport.

Du côté du projet du centre de production et de formation agro-pastoral (pour lequel nous avons obtenu un financement de l’Ambassade de la Belgique), il se met aujourd’hui petit à petit en place. La première aile de la ferme a été construite ainsi que la miellerie. La mise en place de celle-ci sera appuyée par un apiculteur belge, envoyé par le SEL Projets, Bernard Decot. Il a rejoint notre projet afin de former les apiculteurs traditionnels locaux aux dernières techniques et de leur fournir, grâce à un système de microcrédits, des ruches modernes. La postproduction du miel et de ses produits dérivés, se fera dans les locaux de la miellerie.

Voilà, dans les très grandes lignes, les dernières nouvelles du projet. Si, au quotidien, les conditions de vie sont dures pour les habitants des collines avoisinant le Village Imuhira, chaque jour, par contre, peut aussi être l’occasion de vivre des gestes et des actions de solidarité.

Si après cinq ans, nous avons pu, grâce au Village Imuhira, offrir aux Burundais de Muramvya des outils majeurs pour introduire un changement fécond, durable, autonomisant, favorisant le bien-être de centaines d’enfants, de centaines d’adultes, c’est parce que vous avez cru que la solidarité passait par un engagement financier fidèle. Plus que jamais nous souhaitons poursuivre avec vous cette aide humanitaire qui crée de la vie, de l’espoir.

Nous vous remercions chers donateurs, pour la fidélité indéfectible de vos dons.

« On se donne en donnant » Marcel Mauss.

L’équipe du Village Imuhira 

  • La 2ème barre latérale est active. Ajoutez des widgets depuis le Dashboard pour supprimer ce message