Chers amis du Village Imuhira,

Le Burundi connaîtra des élections législatives et présidentielle en mai et juin 2015. Dans ce pays où l’histoire politique est jalonnée d’importantes souffrances pour la population, les plaies peinent à se refermer. Ces échéances électorales engendrent de nombreuses manifestations et ont poussé plus de 17.000 Burundais à fuir leur pays au cours de ce mois d’avril. Il est dès lors d’autant plus important de rappeler que le moteur de notre action, depuis 9 ans, est de promouvoir une culture de paix, de solidarité et de confiance, en donnant à ces enfants, jeunes, femmes et hommes les outils nécessaires pour se construire un avenir.

C’est ainsi qu’en quelques mois, la ferme agropastorale a pu significativement se développer. Elle occupe 11 employés qui y assurent des fonctions multidisciplinaires et engage temporairement des hommes et femmes issus des collines avoisinantes pour s’occuper des champs fourragers, et des légumes et céréales qui ont récemment été mis en culture pour réduire les coûts de la cantine scolaire. En ce qui concerne le bétail, le cheptel de porcs a explosé : le VI en compte actuellement une vingtaine. Le nombre de vaches a doublé en un an et on en compte désormais 32 (3 naissances en mars). Celles-ci ont généré près de 2300 litres de lait en février. Une production plus intensive de fromage a débuté. Il se vend actuellement auprès de la population locale. Pour continuer à en améliorer la qualité et diminuer le temps de fabrication, une ancienne presse à fromage a été restaurée par un soudeur et par les menuisiers du VI.

En outre, voici d’autres bonnes nouvelles concernant le Village Imuhira :

  • L’élève de 4ème primaire, Dask qui avait une tumeur au nez, a été opéré avec succès en mars. Grâce à votre générosité, il est actuellement de retour à l’école du VI et poursuit sa scolarité, comme ses camarades. On prie pour sa réussite en fin d’année, ainsi que pour celle de tous nos élèves !
  • Le VI a accueilli un nouveau directeur pour son école fondamentale (restructuration de l’enseignement de base étalé à présent sur 9 ans, en fusionnant les 3 cycles de l’école primaire avec le cycle inférieur de l’école secondaire). Il s’appelle Agricole. L‘ancien directeur de l’école primaire, Luc, est à présent directeur adjoint.
  • Les cours d’alphabétisation se poursuivent : actuellement, 400 adultes apprennent à lire, écrire et compter.
  • A l’atelier de menuiserie, les commandes affluent toujours.
  • Dans le cadre de leur formation, les élèves de dernière année en maçonnerie doivent actuellement réaliser des travaux pratiques. Pour qu’ils puissent faire leur stage au Village, il faudrait obtenir un financement de 3.000€ qui leur permettra de construire un bâtiment où seront présentés les produits en vente de la menuiserie (petit mobilier), de l’apiculture (miel, pommade dermatologique,…) et de la ferme (lait, fromage).
  • Annelyse qui était rentrée en Belgique pour accoucher, est repartie au Burundi avec sa petite Emilie et son mari Alexis. Toute la famille se porte bien.
  • Enfin, les 20 km de Bruxelles approchent et une équipe s’est constituée pour participer à cette 36ème édition.
  • Si vous désirez soutenir les coureurs à financer la construction de nouvelles classes pour l’école fondamentale, vous pouvez les sponsoriser sur le site www.racesforlives.org.

    Malgré ce contexte pré-électoral tendu, le Village Imuhira poursuit, avec persévérance, une aide et un soutien d’autant plus vitaux pour la population des collines avoisinantes. Tout cela n’est possible que grâce à votre soutien. Soyez-en à nouveau remerciés!

    L’équipe du Village Imuhira