Nouvelles

fromages

News Flash n°59, avril 2015

Chers amis du Village Imuhira,

Le Burundi connaîtra des élections législatives et présidentielle en mai et juin 2015. Dans ce pays où l’histoire politique est jalonnée d’importantes souffrances pour la population, les plaies peinent à se refermer. Ces échéances électorales engendrent de nombreuses manifestations et ont poussé plus de 17.000 Burundais à fuir leur pays au cours de ce mois d’avril. Il est dès lors d’autant plus important de rappeler que le moteur de notre action, depuis 9 ans, est de promouvoir une culture de paix, de solidarité et de confiance, en donnant à ces enfants, jeunes, femmes et hommes les outils nécessaires pour se construire un avenir.

C’est ainsi qu’en quelques mois, la ferme agropastorale a pu significativement se développer. Elle occupe 11 employés qui y assurent des fonctions multidisciplinaires et engage temporairement des hommes et femmes issus des collines avoisinantes pour s’occuper des champs fourragers, et des légumes et céréales qui ont récemment été mis en culture pour réduire les coûts de la cantine scolaire. En ce qui concerne le bétail, le cheptel de porcs a explosé : le VI en compte actuellement une vingtaine. Le nombre de vaches a doublé en un an et on en compte désormais 32 (3 naissances en mars). Celles-ci ont généré près de 2300 litres de lait en février. Une production plus intensive de fromage a débuté. Il se vend actuellement auprès de la population locale. Pour continuer à en améliorer la qualité et diminuer le temps de fabrication, une ancienne presse à fromage a été restaurée par un soudeur et par les menuisiers du VI.

En outre, voici d’autres bonnes nouvelles concernant le Village Imuhira :

  • L’élève de 4ème primaire, Dask qui avait une tumeur au nez, a été opéré avec succès en mars. Grâce à votre générosité, il est actuellement de retour à l’école du VI et poursuit sa scolarité, comme ses camarades. On prie pour sa réussite en fin d’année, ainsi que pour celle de tous nos élèves !
  • Le VI a accueilli un nouveau directeur pour son école fondamentale (restructuration de l’enseignement de base étalé à présent sur 9 ans, en fusionnant les 3 cycles de l’école primaire avec le cycle inférieur de l’école secondaire). Il s’appelle Agricole. L‘ancien directeur de l’école primaire, Luc, est à présent directeur adjoint.
  • Les cours d’alphabétisation se poursuivent : actuellement, 400 adultes apprennent à lire, écrire et compter.
  • A l’atelier de menuiserie, les commandes affluent toujours.
  • Dans le cadre de leur formation, les élèves de dernière année en maçonnerie doivent actuellement réaliser des travaux pratiques. Pour qu’ils puissent faire leur stage au Village, il faudrait obtenir un financement de 3.000€ qui leur permettra de construire un bâtiment où seront présentés les produits en vente de la menuiserie (petit mobilier), de l’apiculture (miel, pommade dermatologique,…) et de la ferme (lait, fromage).
  • Annelyse qui était rentrée en Belgique pour accoucher, est repartie au Burundi avec sa petite Emilie et son mari Alexis. Toute la famille se porte bien.
  • Enfin, les 20 km de Bruxelles approchent et une équipe s’est constituée pour participer à cette 36ème édition.
  • Si vous désirez soutenir les coureurs à financer la construction de nouvelles classes pour l’école fondamentale, vous pouvez les sponsoriser sur le site www.racesforlives.org.

    Malgré ce contexte pré-électoral tendu, le Village Imuhira poursuit, avec persévérance, une aide et un soutien d’autant plus vitaux pour la population des collines avoisinantes. Tout cela n’est possible que grâce à votre soutien. Soyez-en à nouveau remerciés!

    L’équipe du Village Imuhira

Dask

News Flash spécial octobre 2014

Chers amis du Village Imuhira,

Une fois n’est pas coutume, un News Flash spécial avec une demande toute particulière qui vient de nous être transmise par l’équipe médico-sociale du Village Imuhira.

Dask est un élève de l’école du Village Imuhira. Il étudie en 4ème année. Suite à une gêne respiratoire importante, il a été en consultation ORL.  Le médecin a découvert une tumeur à l’intérieur de son nez.
Un bilan préopératoire a déjà été pratiqué, étant donné la nécessité d’une opération chirurgicale.
Même si l’on estime que l’opération, l’hospitalisation et les soins ne devraient pas dépasser les 300 €, la famille n’en a pas les moyens.
C’est pourquoi nous vous partageons cette demande d’aide.
La tumeur grandit et la gêne respiratoire se fait de plus en plus importante.

n

Si vous souhaitez aider la famille de Dask à rassembler les fonds nécessaires à cette opération,
vous pouvez verser un don sur le compte : BE18 0014 8470 7965
avec la communication « Opération de Dask »

Un tout grand merci.

L’équipe du Village Imuhira


la ferme

News Flash n°58, septembre 2014

Chers amis du Village Imuhira,

En cette période de rentrée, nous avons la  joie de vous partager quelques nouvelles.
Les nombreux départements (éducation, agropastoral, apiculture, développement et santé communautaires) sont chaque jour à pied d’œuvre pour lutter contre la pauvreté et contribuer à la construction d’un meilleur avenir pour la population de la colline de Rurenda et ses environs.
Epinglons trois récentes avancées (voir photos) :


350 adultes ont obtenu leur certificat national d’alphabétisation le lundi 8 septembre, journée internationale de l’alphabétisation;

La proclamation des 11 lauréats de la section menuiserie de l’année scolaire 2013-2014 et leur remise des diplômes auront lieu le samedi 4 octobre ;

La ferme agropastorale ne cesse de se développer.

Nous avons actuellement 3 porcs, 33 chèvres et 25 bovins qui assurent une production laitière de plus de 2 000 litres.

nn

Tout cela, grâce à votre soutien régulier qui nous est toujours aussi indispensable.

En effet, si certaines activités sont génératrices de revenus, d’autres ont toujours besoin d’un soutien financier régulier… et parfois d’un soutien ponctuel.

Ainsi, le Village Imuhira fait actuellement face à un défi de taille : depuis l’an dernier, l’enseignement primaire subit une réforme d’ampleur, au Burundi, en passant de six à neuf années. Cette réforme entraîne une arrivée massive de nouveaux élèves, ce qui nécessite la construction urgente de nouvelles classes. Dans les trois ans, le Village Imuhira devrait ainsi pouvoir accueillir jusqu’à 900 élèves.

Nous nous permettons de faire à nouveau appel à vous pour relever ce défi de compléter l’infrastructure scolaire du village.

N’hésitez pas à en parler également autour de vous. Un dossier est disponible , si vous souhaitez obtenir plus d’informations.

Nous vous remercions pour votre soutien, quel qu’il soit, et pour votre générosité.

L’équipe du Village Imuhira.




2013

News Flash n°57, novembre 2013

Bien chers amis du Village Imuhira,

Un certain temps s’est écoulé depuis notre dernier flash news. Le Village Imuhira n’en continue pas moins sa route et poursuit sans relâche ses activités au profit d’une population qui en a bien besoin. Voici un coup d’œil sur quelques faits et chiffres qui traduisent la vitalité toujours impressionnante du projet :

  • Le nombre d’enfants inscrits à l’école primaire s’élèvent cette année à 613, toujours au bénéfice d’un repas par jour dans notre cantine.
  • L’école technique secondaire, composée de ses deux sections, menuiserie et maçonnerie, accueille cette année 40 élèves. A noter que le 26 septembre dernier s’est tenue, en présence des autorités locales,  la cérémonie de remise de diplômes, à nos quinze premiers lauréats qui ont terminé les 3 années d’études de la section menuiserie. C’était un moment riche en émotions.
  • Près de 400 nouvelles personnes se sont encore inscrites en ce début d’année dans 11 centres d’alphabétisation répartis sur 4 communes autour du site du Village.
  • L’antenne médicale composée de trois infirmiers en santé communautaire poursuit son travail de sensibilisation auprès des élèves de diverses écoles et de leurs parents.
  • 23 associations regroupant les personnes alphabétisées sont accompagnées dans le cadre du programme de développement communautaire par l’octroi de chèvres en micro-crédits rotatifs.
  • La ferme, composée d’un nombre croissant de bovins (7 vaches, un taureau et 5 veaux), est toujours en développement. Nous y construisons à l’heure actuelle, sous la supervision de Jean-Claude Maréchal, toute une série de nouvelles infrastructures (local taureau, chèvrerie, porcherie, sanitaires …).
  • A côté de cela, nous pouvons citer les nombreux emplois créés chaque année par le projet : près d’une centaine de personnes y travaillent en permanence.

Le Village Imuhira est toujours dirigé localement par Annelyse Mary, expatriée belge, ainsi que par un tout nouveau coordinateur local résident près du Village, Vénuste Nimubona.

Pour développer tous ces projets et faire face à un nombre grandissant de bénéficiaires, le budget mensuel du Village Imuhira reste important. Même si une partie de ce budget commence à être assurée par les revenus de certaines activités du Village Imuhira (notamment l’atelier de menuiserie et la ferme), la partie principale dépend encore du soutien financier venant du SEL Projets asbl et d’un partenaire suisse. Nous ne pourrons jamais remercier assez tous les donateurs qui soutiennent fidèlement le projet depuis ses débuts ou qui ont rejoint l’aventure en cours de route.

X

Tout ce qui a été réalisé sur place l’a été grâce à votre concours. Afin de relever les défis actuels du Village, nous nous permettons de proposer :

  • à nos sympathisants qui ne seraient pas encore donateurs de considérer une implication financière, quelle qu’en soit le montant ;
  • à nos donateurs de majorer de quelques pourcents leur aide mensuelle.

Les huit années de développement du Village Imuhira nous ont montré qu’ensemble on peut faire de grandes choses.

Nous vous remercions pour votre soutien, quelle qu’en soit la forme, et pour votre confiance.

L’équipe du Village Imuhira.

avril 2013

News Flash n°56, juin 2013

Chers amis du Village Imuhira,

La vie bat son plein au cœur de notre Village burundais. Les défis ne manquent donc pas pour que le projet poursuive son développement. Loin des caméras, chaque partie du projet s’applique à déployer ses activités. En témoignent, toutes les photos récentes.

A côté du défi d’assumer mensuellement les frais du projet (ce que nous faisons grâce à votre soutien régulier), le Village Imuhira se retrouve devant un nouveau défi de taille. Les écoles primaires au Burundi vont en effet subir une nouvelle réforme d’ampleur.
Dès ce mois de septembre, le cycle primaire obligatoire comprendra 3 années de plus pour atteindre 9 années, et non plus 6 comme chez nous, afin de donner une formation de base plus étoffée à tous les élèves. Avec comme conséquence directe pour le Village Imuhira le besoin de disposer de 6 nouvelles classes dans les deux prochaines années. Notre premier objectif consiste donc à construire un bloc de trois nouvelles classes afin d’être prêts pour la prochaine rentrée.

Pour relever ce nouveau défi, nous sommes à la recherche de 24 000€.
Serez-vous une nouvelle fois à nos côtés ? Nous comptons sur vous, comme nous avons toujours pu le faire jusqu’ici.
Encore merci pour votre soutien et votre confiance.

L’équipe du Village Imuhira.

27janv

News Flash n°55, février 2013

Chers amis du Village Imuhira,

Nous vous adressons un appel exceptionnel à la solidarité.

Le cœur de l’économie en fumée

Ce dimanche 27 janvier, les habitants de Bujumbura assistaient impuissants à l’incendie du grand marché, le cœur de l’économie nationale. Les causes de ce désastre sont malheureusement très floues et probablement pas accidentelles. Mais une des conséquences directes pour de nombreux petits commerçants de ce marché, c’est qu’ils ont tout perdu en quelques heures, et que de nombreuses familles sont rendues vulnérables. Avec des conséquences en cascade pour de nombreuses autres personnes à l’intérieur du pays, qui approvisionnaient les commerçants du grand marché.

Reconstruire sur les cendres

Le SEL Projets est fortement impliqué au Burundi, depuis la naissance du Village Imuhira en 2005. Avec le Ceprodilic-ADEPE, notre partenaire local, nous avons décidé de lancer une action face à ce drame. Notre objectif commun est le suivant : aider 30 commerçants à redémarrer une activité économique par l’octroi de prêts sans intérêt (les taux d’intérêt sont extrêmement élevés dans les institutions bancaires burundaises… pour les personnes pouvant obtenir un prêt). Mais notre action se veut plus large, en offrant à ces personnes un accompagnement après le traumatisme subi, et dans les étapes de la relance de leur activité. L’encadrement de ces personnes nous semble en effet indispensable pour assurer la réussite de ce projet.
Le montant moyen d’un prêt serait de 500€. Le budget recherché pour cette action est donc de 15.000€.

D’une pierre au moins deux coups

Comme il s’agit de prêts, l’argent récolté reviendra à terme à notre partenaire local. Nous avons convenu avec notre partenaire que l’argent récolté pour ce projet par le SEL Projets en Belgique serait, après remboursement des prêts, totalement investi dans la poursuite du développement du Village Imuhira. Nous vous invitons par ce projet original à faire d’une pierre plusieurs coups : votre don aidera un petit commerçant sinistré à redémarrer rapidement une activité économique, avec un impact sur l’économie du pays ; à moyen terme, cet argent remboursé sera réinvesti dans le Village Imuhira, et portera une nouvelle fois du fruit dans ce pays qui nous est cher.

Vos dons seront reçus avec gratitude sur le compte du Village Imuhira avec en communication « urgence marché de Bujumbura ». Les dons de minimum 40€ font l’objet d’une attestation fiscale.

Merci pour votre soutien et votre confiance,

L’équipe du Village Imuhira.

2012

News Flash n°54, janvier 2013

Chers amis du Village Imuhira,

Il est de coutume d’envoyer nos meilleurs vœux pour une année nouvelle mais nos souhaits vont bien au-delà.

« La vie est comme un arc-en-ciel : il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs ». Ne sachant ce que 2013 nous réserve, que nous puissions accepter la pluie et que nous ayons beaucoup de soleil pour illuminer notre vie.

Nous voulons aussi profiter de l’occasion pour vous exprimer toute notre reconnaissance pour votre fidélité et votre aide depuis la création du Village Imuhira … sans vous, le village ne serait pas ce qu’il est et ne pourrait pas poursuivre ses nombreuses activités au profit des enfants et de la population.

Beaucoup parmi vous ont le désir d’aider. Voici donc un appel très concret que nous venons de recevoir.

Nous sommes à la recherche de :

  • dictionnaires récents anglais-français pour l’école secondaire en bon état ;
  • livres de menuiserie (dictionnaire avec termes techniques) ;
  • ballons de foot et de volley de bonne qualité ;
  • 250 grammes de présure pour la fabrication du fromage au miel ;
  • un alambic (si vous travaillez dans un laboratoire, nous cherchons des adresses de fournisseurs) ;
  • des compas, lattes, équerres, rapporteurs, gabarits et nomographes pour l’école technique.

Si vous pouvez nous aider, pourriez-vous contacter Eric Mayeur (0472 889 141), Luc Torrini (0472 567 477) ou Arielle Mead (0485 027 721), avant le 22 janvier. D’avance un grand merci !

Nous avons également le plaisir de vous faire savoir, que suite au voyage en octobre denier du RAVeL du Bout du Monde, un magnifique livre,  « Burundi, Haut en couleur » avec le beau vélo de RAVeL et Adrien Joveneau, vient de sortir de presse … 3 pages sont consacrées au Village Imuhira … un bel encouragement pour nous.

Dans l’attente de vos nouvelles,

L’équipe du Village Imuhira.

diplômes 06.12

News Flash n°53, novembre 2012

Bien chers amis du Village Imuhira,

Après un été riche en visites de toutes sortes, l’année 2012-2013 a très bien démarré sur tous les fronts du projet.

L’ouverture effective de la section en maçonnerie est à noter spécialement avec 20 inscrits en 1ère année. La section en menuiserie comptant déjà 51 élèves sur le cursus, nous sommes fiers de ce que l’école technique du Village Imuhira offre deux formations en métiers porteurs.

A la rentrée, l’école primaire a enregistré pour cette année scolaire 560 élèves inscrits. Les 15 centres d’alphabétisation pour adultes ont également rencontré une nouvelle fois un beau succès auprès de la population.

L’antenne médicale et psycho-sociale répond aux besoins des enfants et des parents en matière de prévention santé et d’éducation à la vie. 4 infirmiers à plein-temps.

Le projet agro-pastoral a vu arriver cet été ses premiers cheptels : 7 belles vaches semi-frisonnes, toutes saillies, accompagnées d’un jeune mâle pour les bovins ; et un cheptel caprin composé de 16 bêtes, 14 femelles et 2 mâles dont un bouc de race améliorée.

Le programme apicole continue son soutien aux apiculteurs traditionnels tout en fournissant le marché en produits de qualité tels que du miel, de l’hydromel, de la teinture mère de propolis, des cierges…

L’ensemble des activités continuent d’ouvrir de nouvelles perspectives à la population de toute une région, dans laquelle une nouvelle dynamique s’inscrit progressivement. Par votre soutien régulier depuis des années, vous nous avez permis et permettez encore de faire une différence dans des vies, jusqu’à ce que le projet devienne autonome financièrement.

Au nom de tous les bénéficiaires, merci !
L’équipe du Village Imuhira

2012

News Flash n°52, juillet 2012

Bien chers amis du Village Imuhira,

Le mardi 03 juillet restera comme un jour très spécial pour le Village Imuhira ! Le Prince Philippe et la Princesse Mathilde accompagnés des Ministres Didier Reynders et Paul Magnette ainsi que toute la délégation venue de Belgique ont pris le temps de découvrir toutes les facettes de notre vaste projet. Qui aurait cru cela possible il y a six ans ? Ils n’ont cessé de dire combien ils étaient impressionnés !

Alors que je remerciais l’Ambassadeur de Belgique au Burundi d’avoir choisi le Village Imuhira, pratiquement le seul projet visité, voici ce qu’il m’a répondu : « Vous ne devez pas nous dire merci, vous méritez très largement que la délégation soit venue vous voir. Il y a peu de projets au Burundi qui peuvent offrir une aussi belle image de réussite que le vôtre ».

Fort d’avoir vécu cette visite sur place, je tenais de tout cœur à vous dire merci car ce projet s’est construit sur votre solidarité à vous tous qui l’avez soutenu d’une façon ou d’une autre. Bien entendu, nous avons une pensée toute spéciale pour tous les jeunes qui s’y sont impliqués depuis le début.

J’espère que nous poursuivrons ensemble le travail. Même si un appui financier existe pour le volet agro-pastoral, le projet dépend essentiellement de tous ceux qui le soutiennent fidèlement depuis des années.

Vous pouvez découvrir l’album photo en cliquant ici ou sur la page facebook en cliquant ici.

Une reconnaissance royale du « Village Imuhira » au Burundi (article dans La Libre Belgique du 04/07/2012, repris dans La Dernière Heure) : ici.

Que Dieu vous bénisse.

Luc Torrini

3 juillet 2012 : photos de la visite princière

Vous pouvez consulter les photos de la visite du Prince Philippe et de la Princesse Mathilde, en cliquant ici.

  • La 2ème barre latérale est active. Ajoutez des widgets depuis le Dashboard pour supprimer ce message